Horizon des événements – 2015

Photograhies déchirées.
Projet présenté à The Commons Gallery, New York en mars 2015 dans le cadre de l’exposition Translation.
Série de triptyques conçus à partir de Révèle-Oeil (2011).

Chaque triptyque se constitue invariablement d’une première image qui est le détail urbain photographié, d’une deuxième qui est le document montrant le détail en situation dans l’espace urbain, et une troisième image montrant le tirage en situation d’exposition, accroché sur une cimaise, de la deuxième photographie. La ligne de déchirure, qui traverse de manière continue les trois images, les ramène sur un même plan en les confrontant à leur fragilité concrète. Effet de recul, mise en abime, générant une distance et interrogeant le statut et les limites d’une image. En cosmologie, l’horizon des événements est le point de non-retour, le seuil d’un trou noir. C’est la zone limite où tout ce qui y entre ne peut en sortir, condamné à graviter indéfiniment autour de cette fissure béante dans le tissu même de la réalité. Dans ce travail, c’est ce que symbolise cette déchirure, qui est le seuil entre deux « réalités » : celle, bidimensionnelle, des contenus de chaque image ; et celle, tridimensionnelle, de notre réalité.

horizon-web

Posted: avril 2nd, 2016
Categories: Travaux
Tags:
Comments: No Comments.