Les anti-ready-made n’appartiennent à personne

Depuis 2016. Non-interventions urbaines, photographies numériques au téléphone portable.

Au hasard de trajets quotidiens, tomber sur des objets ou des ensemble d’objets posés dans l’espace public, sans intention artistique. Ne pas les signer, ne pas les considérer comme œuvre, ne pas se les approprier, ne pas intervenir, simplement constater leurs présences à un moment donné, en un endroit donné. Les images sont régulièrement diffusées en ligne sur mes pages Facebook et Instagram et répertoriées sous le hashtag #antireadymade. Alors que Les ready-made appartiennent à tout le monde® n’appartiennent qu’à ceux qui en ont les moyens, Les anti-ready-made n’appartiennent à personne, donc à tout le monde. Projet sous copyleft.

20161030_12271620170723_20450220170822_14005320170902_13004820170914_13365220171012_16021320171014_16330120171207_14004420180110_12181620180211_15153320180609_11370420181212_11581320180613_00480520190314_08304320180730_141913